La seconde poétique

  Suppose le monde ordonné à ton gré. Et puis après ? Suppose achevé la lecture de la lettre. Et puis après ? Suppose que tu as vécu cent ans selon les désirs de ton cœur. Suppose que tu vives cent ans encore. Et puis après ? Omar Khayyam (1048-1131)

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑